Association de Praticiens

de la méthode McKenzie

APMK-clinique du 7 décembre 2011

à Poitiers (86) : 

 

 

Examen et suivi des cas cliniques:

 

Mme G.

Résumé :

Douleur lombaire gauche apparue il y a 5 mois. Suite à l’examen (cf fiche) il est diagnostiqué un dérangement  lombaire postéro-latéral gauche. Un protocole d’ extension initialement en charge est proposé :

1ère séance : mieux, 40% de douleurs en moins.

2ème séance : empiré.

Après des séries d’EEP, le retour debout est mieux.

GLG toujours limité, avec Rep. GLG, mieux (60% de dl en moins)

Il est conseillé de faire des Rep GLG en cas de dl latérale, sinon faire des Ext en sagittal en cas de dl centrale ou si indolore.

3ème  séance : empiré.

Aujourd’hui :

Dl lombaire = 0, fesse G, s’assoit corrigée,

En cas de trajet prolongé en voiture: dl lbr bas et fesse G, à la toux, dl dans tout le rachis.

A suivi le protocole mais des « décharges » sont apparues en lbr bas à G.

Tests:

Flex. : OK

Ext. : limitation mineure, dl=0

GLD : dl à G

GLG : dl à G +

Mouvements répétés:

Avant tests : dl=0

EEP : x 1 : DFA à G

        x10 : P centrale / Pas Mieux

        x10 : DFA / Aboli

retour debout : dl=0, à la marche, pte dl à G

Ext. x10 : Ampl. ++, dl à G puis centre

       x10 : dl à D (!!!)

EEP avec soupir : dl à D, puis centrée.

Ext : dl à dte

GLD : dl=0

GLG : dl à D

 

La douleur passe d’un côté à l’autre, ça ressemble à un problème sagittal : on reste en extension.

 

EEP mais les mains plus en avant :

x1 : dl centrale lbr bas

x6 : dl à D

x4 avec soupir : dl à D et au centre.

DV : dl=0

retour debout :

dl=0 à G, mieux à D

Ext : dl=0, amp +

GLD : dl=0

GLG : dl à D, et hanche.

 

On recommence les EEP, mains en avant, de façon à faire travailler les lombaires hautes.

EEP : P dl à D en fin de mouvement / PE

On aurait une dérangement de la charnière dorso-lombaire.

 

La répétition d’ EEP, bras en avant, améliore les marqueurs :

A la marche : dl G = 0, dl D mieux

Ext : DFA, amp+

GLD : dl=0

GLG : dl=0

Plan de traitement:

On demande des séries d’EEP mains en haut, en associant une contraction des grands dorsaux.

Suivi:

"Quelques jours après l’APMK-clinique, Madame G. reporte aller globalement mieux même si les EEP font apparaître une barre lombaire qui met un certain temps à passer. Lors de cette séance, j’expérimente avec la patiente différentes positions des mains au départ des EEP et celle qui semble le moins produire cette barre est la position qu’elle prenait spontanément. Je lui demande donc de continuer les EEP.

A la séance suivante, la patiente me dit qu’elle a du arrêter les EEP à la maison à cause de la barre lombaire qui s’aggrave petit à petit. Les marqueurs latéraux sont toujours mieux. On reteste ensemble l’exercice et une barre lombaire qu’elle cote à 5 à l’EVA persiste. J’essaye toutes sortes de choses et ce qui finit par marcher et même lui abolir la barre est la répétition des genoux à la poitrine et les marqueurs latéraux restent mieux.

A la suite de ça, Madame G est partie en voyage et j’ai eu de ses nouvelles il y a quelques jours au téléphone. Elle me dit que les FED lui font du bien puisqu’elle ne ressent presque plus la barre lombaire (juste quand elle marche sur un terrain accidenté) mais sa petite douleur dans la fesse G est réapparue.

Je la revois cette semaine. Suite au prochain épisode…"

 

 

 

 


Sophie :

Résumé :

Sciatalgies droites sur dérangement postéro-latéral droit améliorées par les EEP. Le mieux obtenu en fin de séance ne dure pas. On a testé le latéral : mieux mais ne dure pas. Dernière séance, on a testé la flexion: mieux en fin de séance, pire l'après-midi dl lbr, pas de dl dans le MInf dt.  

Aujourd’hui :

Dl=3/10 centrale lbr bas. A la marche, dl centrale 4/10

assise: dl centrale 3/10, assise corrigée: 5/10

Tests:

Flex : limitation minime, DFA à dte, 4/10

Ext  : limitation modérée, dl centrale 5.6/10

GLD : limitation modérée, dl centrale

GLG : dl fesse D

DV: 2/10

sphinx: dl centrale et fesse D 5/10.

Il y a une composante latérale évidente.

Hanches décalées à G, sphinx: dl++ fesse D

1/2 grenouille jambe D : dl++ à D

Mouvements répétés:

Avant : dl=3/10

EEP hanches décalées:

x 1: dl ++

EEP plan sagittal:

x 10: P/E (DFA 7.8/10, mi-fesse / 5/10 centrale)

Feu rouge : Forces alternatives :  on passe en latéral.

Marche: dl lbr centrale 4/10, dl fesse=0

            GLD: mieux

            GLG: bloqué.

DV: hanches décalées, surpression praticien: DFA mi-fesse 6/10

      1/2 grenouille, Ext x6: Pér./Emp.

Marche: dl lbr++, dl fesse=0

Glissements latéraux: Empiré.

On teste les rotations :

Rotation genoux vers la droite: dl fesse D

x10: dl lbr et fesse D

x10: dl lbr+, fesse D - (centralise)

x10: DFA lbr, fesse=0

Debout: dl lbr centrale.

Après des séries de rotations, DFA lbr, Amp ++, retour mieux.

Marche: dl lbr 2/10, dl fesse=0

Debout statique: dl lbr 2/10

Ext: DFA lbr 5/10, amp ++

GLD: mieux, dl lbr

GLG: moins bloqué.

Plan de traitement:

Au cabinet, ttt en rotation.

A la maison: séries de rotations en DD, genoux à droite.

Suivi:

Sophie est rentrée chez elle avec des douleurs augmentées en lombaire et fesse droite mais - bas qu'avant la séance.

idem les deux jours qui ont suivi.

à partir de dimanche elle a fait des postures en Rot (et non rep Rot Dte): centr. à 7/10 en fin d'exercice

progressivement dim et lundi dim de la douleur en fin d'exercice et tout au long de la journée

Séance suivante:

GLD + lim que GLG dl fesse dte, dl fesse droite pdt la marche  , 

x10 rep Rot Dte en DL droit :  centr, dl fesse droite Abolie pdt la marche , augm Ext.

x10 rep Rot Dte: dl lomb 4/10 , GLD PM , GLG PM mais dl centre

x10  dl FA centr 3/10

x10 mob en Rot Dte idem + GLD mieux

marche pas dl fesse droite

Ext centr 2.3/10 et sensation d'une meilleure mobilité générale qu'avant la séance

ttt rep Rot Dte en DL 2 genoux fléchis

 

aujourd'hui:

mieux en Ext, Flex, GLD et GLG en début de séance

douleur dim dans la journée pas de prise de ttt oral

toujours légère douleur fesse droite sur la marche + prolongée mais à 2.3/10 max

x10 rep Rot jambe gauche fléchie et jambe droite tendue (fin amplitude + importante)

x10 idem

puis mob en Rot Dte augm doul FA mais 

GLD MIEUX

 

ttt maison REP ROT DROITE (4x10) ttes les 2 heures

 

Merci à tous,

Fred.

 

 

 


Mme B.

Résumé :

Suite au bilan (cf fiche), un traitement en rétraction est préconisé.

Les rétractions avec surpressions augmentent les douleurs (Trop vite, Trop loin)

Les rétractions au domicile diminiuent les douleurs de 6 à 3/10.

Aujourd’hui :

Pas de migraine, dl cou=1, omoplate=3, tpze=3

A appris la correction posturale au travail, en voiture, ...

Mme B. dit se limiter à des séries de 4 ou 5 mouvements quand le mieux apparait

Tests:

RetPro. : dl=0

Flex.:  limitation minime, dl=0

Ret. : limitation modérée, tension omoplate

Ext. : limitation modérée, DFA

IncD: limitation minime, dl=0

IncG: limitation modérée, dl omoplate

RotD: limitation minime, dl=0

RotG: limitation modérée, dl cervicale

Mouvements répétés:

Ret. x10 : mieux (cou=0, omoplate=2, tpze2)

Ret + surpression patient : 0,2,2, marqueurs mieux

Ret. position corrigée, surp. patient, x20: 0,1,1

Flex. OK

Ext. OK, gène tpze

IncG mieux, gène omoplate

RotG OK

Plan de traitement:

Attention au nombre de mouvements par série.

Faire le plus souvent possible des séries de rétractions avec surpression du patient

Suivi:

La patiente a continué de s’améliorer (moins de douleur et plus d’amplitude) avec la rétraction avec surpression du patient puis on a atteint un plateau. La fin d’amplitude de rétraction n’étant pas atteinte, j’ai testé la rétraction en décharge et la répétition de rétractions en sphinx fonctionne très bien. La semaine dernière, la patiente rapportait une douleur très intermittente à 1. Je testerai la rétraction-extension à la prochaine séance. 

 

 

 

 

 

 

 

APMK-clinique

précédent

 

 

 

APMK-clinique

suivant